Lost Highway démystifié (un peu)

introduction

Lost Highway

Lost Highway ne laisse pas indiférent. Le revoir ne lasse pas même s’il parrait complètement obscur. C’est une des forces de David Lynch. Il faut garder à l’esprit qu’il n’existe pas une seule interprétation possible et cohérente du film. Seul David Lynch pourrait donner une explication complète du film. Je donne cependant quelques clés que j’ai découverte qui aident à suivre le film sans être complètement perdu. Ces clés devraient vous aider à vous faire votre propre idée du film…

La première fois que j’ai vu Lost Highway je me suis senti un peu perdu. J’en ai alors cherché le sens. Voilà ce que j’ai pu trouver sur Internet :

  • Fred passe un pacte avec le diable incarné par l’homme en noir ;
  • l’homme mystérieux est une (la) caméra ;
  • seule la première histoire est vrai, la suite étant l’imagination de Fred ;

sans compter les multiples avis trouvés sur les forums. Tout cela ne me paraissait pas convaincant. J’ai alors réussi à trouver deux articles (en anglais) qui proposent de bien meilleures interprétations. Mais aucun des deux ne m’a complètement convaincu :

  • le permier est sur mediacircus,
  • le second qui développe presque la même interprétation que la première est vraiment très détaillé sur jasonweb.

Il faut garder à l’esprit qu’il n’existe pas une seule interprétation possible et cohérente du film. Seul David Lynch pourrait donner l’explication complète du film.

Je donne quelques clés aidant à suivre le film sans être complètement perdu. Ces clés devraient vous aider à vous faire votre propre idée du film.

Le test de Rorschach

test de Rorschach

À l’instar du protagoniste chacun voit dans ce film ce qu’il a envie d’y voir. Nous pouvons nous y perdre simplement parce que nous pouvons nous perdre dans notre propre esprit. C’est une invitation à la réflexion. Regarder ce film c’est un peu comme passer un test de Rorschach. Qu’y voit-on ? Chacun y met un peu de sa propre personnalité dans l’explication du film.

  • Si vous êtes un mystique, vous verrez dans l’homme mystérieux un démon
  • si vous êtes plus psychanalytique vous y verrez une partie inconsciente du protagoniste…

En général en essayant d’expliquer ce film, on se perd un peu dans notre pensée. Et souvent on échoue à tout expliquer. Il y a toujours un point qui rend la construction incohérente avec le film. C’est pourquoi rechercher une explication unique est un entreprise vaine.

Interprétation ≠ Explication

Je donne une interprétation et non pas une explication. Ma vision des choses, me semble cohérente. Cependant il est très probable que mon adhésion au film soit très différente de la votre. Il y a certainement beaucoup d’autres explications qui restent cohérentes.

J’écris cet article, parce que j’ai l’impression d’en avoir trouver une qui marche pour plus de 97% du film (peut-être 100%, mais j’en doute, il faudrait que je le revois encore une fois).

Les clefs du films

Tout se passe dans la mémoire de Fred

Tout d’abord, il est clair que comprendre le film comme simplement un film fantastique ne fonctionne pas. En suivant ce point d’entrée on en fini pas de se heurter à des détails incompréhensibles.

Mon hypothèse de départ c’est que le film dépeint la représentation de la réalité que s’en fait Fred. Chaque fois qu’il essaye d’échapper à la réalité, celle-ci finira par le rattraper.

Fred a commis un acte horrible, un meurtre, et essaye de réparer sa mémoire pour accepter son acte. Il va alors s’inventer des réalitées alternatives.

  • Dans un premier temps il tue sa femme (Renée) parce qu’elle le trompe.
  • Dans la deuxième partie, il est plus faible. La version blonde de Renée va le manipuler pour tuer Dick Laurent.
  • Dans la troisième partie il tue Dick Laurent

Quelle est la validité de ce choix ?

Cette interprétation me semble valide à cause du dialogue au début du film avec les policiers qui demandent au protagoniste s’il a une caméra :

“Do you own a video camera?”
“No, Fred hates them.”
“I like to remember things my own way.”
“What do you mean by that?”
“How I remember them, not necessarily the way they happened.”

Ce que l’on peut traduire approximativement par :

– Avez-vous une caméra ?
– Non, Fred les détestes.
– J’aime me rappeler les choses à ma façon.
– Qu’entendez-vous par là ?
– Je me rappelle des choses pas nécessairement comme elles se sont passées.

Ainsi, ce que l’on voit n’est pas la réalité, mais la réalité telle que le conçoit Fred. Il est donc le Dieu de cette réalité. Ainsi les interprétations mystiques faisant intervenir le Diable ont une certaine validité.

Qui est l’homme mystérieux ?

Qui est donc ce personnage étrange et inquiétant ? Un être capable d’ubiquité qui dit être invité par Fred dans sa maison ? Sans sourcils, le visage blême, les yeux écarquillés fixant sans relâche les faits et gestes de Fred.

C’est certainement une des clés du film. À mon avis, il représente la partie mauvaise de Fred. Certainement la jalousie. Si j’étais Catholique je dirai Satan, le tentateur. Il n’agit jamais, mais ne fait qu’observer et filmer. Par contre c’est lui qui donne les armes à Fred pour tuer Dick Laurent. Fred l’a laissé entrer chez lui et il ne peut plus s’en débarrasser. Un peu comme le Iago de Shakespeare est enfermé dans sa jalousie. Le personnage mystérieux prend toute l’importance, il le ronge de l’intérieur. Il aide Fred à accomplir les actes de violences et aussi l’oblige à se souvenir de la réalité.

Quand il fait l’amour à Renée il voit le visage de l’homme mystérieux à la place du visage de sa femme. En réalité, il s’agit de la même personne d’après Fred. Ce serait donc elle qui est la source de son mal intérieur.

Qui filme et dépose les cassettes ?

C’est certainement l’homme mystérieux (ou Fred lui-même) qui est à l’origine de ces cassettes. Le rôle des cassettes est double :

  • Rappeler à Fred la réalité. D’après Fred les cassettes video correspondent à la réalité. Il a beau essayer de se cacher la réalité, les cassettes finissent par aller jusqu’au bout et il se voit en train de tuer Renée.
  • La cassette peut aussi faire référence aux cassettes de films pornographique dans laquelle Renée a peut-être tournée dans la réalité ?

Que s’est-il vraiment passé ?

Ici, tout n’est pas donné, on garde une assez grande liberté. Mais on a des indices.

Hypothese n°1

Je dirais que le protagoniste est un garagiste qui est tombé amoureux d’une actrice porno. Il l’a certainement vu la première fois accompagnant le fameux Dick Laurent. Voyant qu’il ne peut pas l’avoir pour lui, fou de jalousie il tue Dick Laurent dans un motel où celui-ci à couché avec Renée.

On a la liberté de décider s’il a vraiment tué la femme ou pas. Dans ma première vision du film, j’avais envie de dire qu’il ne la tue pas. Mais qu’une fois le meurtre commis, il va chez elle, sonne pour lui annoncer la mort de Dick Laurent. Il a alors juste le temps de s’enfuir, la police à ses trousses.

Hypothese n°2

La première partie resemble à la réalité. Il a vraiment tué sa femme. Il se fait arrété et condamné (certainement à mort). Par contre on ne sait pas s’il est aussi allé tuer Andy.

alors c’est laquelle ?

La seconde hypothèse me semble plus vraisemblable, car il y a plus de recoupements possibles. La première me semble aussi cohérente. C’est cette première hypothèse que j’avais émise lors de mon premier visionnage du film.

Ce qui montre la force de ce film c’est de se dire qu’il y a de nombreuses autres hypothèses qui pourraient aussi bien fonctionner. C’est le fameux effet Rashomon. Plusieurs personnes peuvent décrire de façon cohérentes ce qu’elles ont vu, mais toutes les descriptions sont incohérentes entres-elles.


Conclusion

Il y aurait encore beaucoup à dire sur l’analyse de ce film. Mais il me semble que j’ai rassemblé l’essentiel des clés pour sa compréhension.

Il me semble qu’avoir à l’esprit l’effet “test de Rorschach” est essentiel lors de la visualisation de ce film.

J’aimerai avoir votre opinion ; mon interprétation tient-elle la route ?

Comments

comments powered by Disqus
Published on 2009-08-04
Follow @yogsototh
Yann Esposito©
Done with Vim & nanoc Hakyll